Partager ce site

Contact

Glacier des Quirlies & lac des Quirlies

(alt . ~2600-3200 m)


Parmis tous les lacs de montagne, celui des Quirlies est l'un des plus surprenants. On pourrait se croire au milieu d'un paysage groenlandais ou islandais, car à certaines périodes de l'année, on peut voir à sa surface de véritables icebergs (surtout en fin de printemps) qui sont autant d'écailles de glace détachées du glacier.

Le glacier des Quirlies vient mourir dans les eaux calmes et sombres du lac en un front vertical d'une bonne vingtaine de mètres. En ce détachant, les tranches de glace tombent dans le lac créant un spectacle insolite: magnifique grondement, et mini raz-de-marée. Le front de sérac en été (surtout en période de canicul) devient difficile à approcher à cause des chutes de séracs et de pierres qui sont drainées à la surface du glacier.

La sauvage beauté des lieux sera exclusivement réservée aux randonneurs qui s'aventureront au plus loin dans le vallon: il par conséquent prendre pied sur le glacier aprés quelques vires rocheuses et passages plus ou moins délicats (rester vigilant au chutes de pierres du glacier).

Le chaînon de la Meije vue depuis les abords avals du lac des Quirlies (alt. ~2300 m).

Lac glaciaire des Quirlies (env. 2600 m) et le glacier du même nom avec en arrière plan le Pic Bayle (3465 m).

Front de sérac du glacier des Quirlies venant mourrir dans les eaux du lac générés par les eaux de fonte du glacier.

Lac des Quirlies vue depuis la base du glacier avec en arrière plan les 3 dents des Aiguilles d'Arves.

Lac des Quirlies dans son ensemble, observé depuis le glacier au niveau de la zone d'ablation (alt. ~2800 m).

Petite exploration dans les séracs du glacier.

Moi même devant la frange latéral du glacier (rive gauche).

Août 2005.


Vue panoramique agrandissable depuis le front du glacier


Lac des Quirlies en début de printemps, une ambiance encore sub-polaire !!!

Avril 2011